Vos données prises en otage par des pirates !

  1. ransomware

Qu’est-ce qu’un ransomware ?

Vous avez sans doute entendu parler du virus WannaCry, qui a infecté plus de 200 000 machines dans plus de 150 pays le week-end du 12 mai dernier.

C’est ce qu’on appelle un ransomware, ou « rançongiciel » en français.

L’objectif des pirates : prendre vos données en otage et ne vous les restituer qu’après versement d’une rançon par vos soins.

45 hôpitaux au Royaume-Uni, plusieurs usines Renault en France, le réseau ferroviaire allemand, plusieurs ministères en Russie, FedEx aux 2tats-Unis, l’opérateur mobile Telefónica en Espagne… ont confirmé faire partie des victimes du ransomware.

 

Que fait WannaCry et à qui s’attaque-t-il ?

Ce rançongiciel se propage via des campagnes de phishing, qui consistent à envoyer des courriels par millions avec une pièce jointe infectée. Dès qu’une victime ouvre le document, le virus s’installe sur sa machine et chiffre les données que contient le disque dur. Pour les récupérer, il faut alors s’acquitter d’une rançon de près de 300 €, payables en bitcoins. La rançon double si elle n’est pas payée sous trois jours. Et passé sept jours, si vous refusez toujours de payer, les données sont supprimées. Mais là où WannaCry est particulièrement redoutable, c’est qu’il peut se propager sur l’ensemble d’un réseau informatique à partir d’un seul ordinateur infecté.

Pourtant en mars dernier, Microsoft avait publié un correctif de sécurité (MS17-010) pour toutes les versions de Windows concernées par ce virus. Le problème est que bon nombre de grandes entreprises et d’administrations n’ont pas appliqué cette rustine car dans pareil cas, leurs services informatiques testent les patchs afin de s’assurer qu’ils ne risquent pas de créer de conflits sur leur réseau.

 

Comment s’en protéger ?

Si le virus a pu être stoppé in extremis en l’espace d’un week-end avant de se propager davantage, il ne fait nul doute que des variantes plus virulentes sont en préparation.

Cloud Eco vous recommande donc d’effectuer rapidement les mises à jour de sécurité Windows, et d’être très prudents face à des e-mails contenant des pièces jointes. Par ailleurs, une sauvegarde régulière de vos données sur un système de stockage externe et/ou un service cloud permet de les restaurer sans rançon à payer.

————————————————————————————————————-

La solution Cloud Eco

Cloud Eco propose une solution de sauvegarde externalisée, pour vous prémunir de ce type de mésaventure : pas besoin de verser de rançon si vous êtes victime d’une attaque de ce type, vos données sont sauvegardées et récupérables gratuitement sur vos équipements !

De plus, notre solution anti-virus, en partenariat avec F-Secure, avait détecté le ransomware WannaCry dès ses balbutiements : nos clients ayant souscrit notre offre anti-virus étaient donc déjà protégés avant même sa propagation.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’information sur ces offres.